vvv - architecture urbansime <body><a href="https://vvv.cargo.site/">vvv</a><hr></body>

[pocket parks]
 +





Aménagement de quatre « Pocket Parks »
Equipe : vvv, Bloc Paysage, P. Cabrit, P. Varloteaux
Partenaires : BAS bvba, MK Engineering 
Année : 2015-2020
Lieu : Laeken, Bruxelles
Maitre d’ouvrage : Ville de Bruxelles - Contrat de Quartier Durable Bockstael
Surface : 5000 m2
Statut : concours, lauréat. En cours  

Le projet des Pocket Parks est réalisé dans le cadre des contrats de quartier durable, une politique de rénovation urbaine à l’échelle régionale. Ces quatre nouveaux parcs viennent s’insérer le long des lignes ferroviaires sur des espaces résiduels. Tels des pierres de gué, ils participent à leur échelle à une recherche de lien local, territorial et social, opérant à la fois comme petit équipement de quartier et comme des parcs inscrits dans une continuité à l’échelle de la métropole. Ce projet se développe selon un processus participatif, en concertation avec les acteurs, citoyens, associations, concepteurs et décideurs. Quatre visions sont proposées sur chaque site : la terrasse, place urbaine et futur parvis de nouveaux logements; le vallon, un lieu d’exploration urbaine en surplomb du rail; le jardin-station, un jardin de quartier expérimental et co-géré; et enfin la halte, ancienne gare royale face au canal et belvédère du quartier sur la ville.  

Le contexte de crise suscite aujourd’hui dans la société civile un ombre de remise en question de notions telles que la propriété, le service ou la valorisation du travail humain. Les logiques de co-construction, d’échange, les repair-cafés et compost de quartier sont autant d’initiatives qui participent à la transformation des espaces publics et à leur processus de mise en oeuvre. Plus généralement, un projet de paysage se pense sur un long terme et sa durabilité est liée à sa gestion et à son appropriation par les habitants. Le projet des Pocket Parks a pour objectif d’intégrer ces initiatives le plus largement possible puisque ces futurs nouveaux lieux dépendront inconditionnellement de cette implication locale dans leur gestion. Les Pocket Parks pourraient alors devenir de nouveaux « communs ».